Scarlett Johansson joue Motoko Kusanagi, un exemple de Whitewashing ?- Whitewhasing in the new Ghost in the Shell?

Image de couverture de/ cover pic from GQ. Par/by Cyprien A

English version here

Alors que l’adaptation au cinéma du célèbre manga Ghost in the Shell de Masamune Shirow, par le réalisateur américain Rupert Sanders, sortira en salle le 31 mars prochain, les polémiques autour du casting de ce film demeurent vives.

The long-awaited live-version of Masamune Shirow’s famous manga Ghost in the Shell by movie director Rupert Sanders will finally be on newt week on March, 31st. Yet the movie has been surrounded by rumors and controversies ever since its first scene was shot.

3

En effet le choix de confier le rôle de Motoko Kusanagi, la Major de la Section 9, à l’actrice américaine Scarlett Johansson a valu au réalisateur du film des accusations de « whitewashing » ou « lavage à blanc » littéralement. Ce procédé consiste par exemple  à confier le rôle de Ramsès II à un acteur australien tel Joel Edgerton dans Exodus : Gods and Kings ou bien encore de demander à John Wayne de jouer Genghis Khan plutôt qu’à un acteur asiatique.

4

Ces polémiques s’inscrivent dans un débat plus ancien au Japon sur le rapport à la mondialisation. Dès 1933 Tanizaki Jun’ichirô dans l’Eloge de l’Ombre s’inquiétait de l’influence grandissante de l’Occident sur la culture japonaise et essayait de définir une spécificité japonaise basée sur une esthétique de l’ombre.

Alors que la culture japonaise et notamment la « pop culture » s’exportent aujourd’hui de plus en plus à l’étranger, le conflit entre une volonté de faire s’inscrire les manga et animes dans une culture globale et celle d’utiliser les animes et manga afin de renforcer une identité japonaise s’intensifie.

Les animes et manga aujourd’hui doivent beaucoup aux autres cultures : Tezuka Osamu, l’auteur d’Astro Boy, ne tarissait pas d’éloge vis-à-vis de Walt Disney et l’influence qu’il a eu sur lui. Les références à la culture occidentale ne manquent pas dans les manga et animes japonais, le manga Bleach s’appelle ainsi en hommage à Nirvana, Cowboy Bebop s’inspire beaucoup des westerns…

Mais d’autre part ces productions artistiques sont aussi inévitablement culturellement spécifiques. Beaucoup de manga et animes se déroulent à l’école qui, au Japon, occupe un rôle beaucoup plus pivot dans la société qu’en Europe ou aux Etats-Unis.

Néanmoins pour beaucoup d’anime cette spécialité culturelle japonaise ou occidentale est inexistante. Un certain nombre de commentateurs japonais ont défini certains animes et manga à travers le mot « mukokuseki » 無国籍, c’est-à-dire « sans Etats ». Il s’agit souvent d’œuvres de science-fiction ou post apocalyptique où les spécificités occidentales ou japonaises s’effacent. Une des particularités de ces œuvres est la manière de dessiner les personnages avec des traits non japonais tels que des yeux ronds et des cheveux blonds. Cela pousse certaines personnes à considérer que les personnages ont des traits occidentaux.

Or c’est ici que réside le nombrilisme de certains Occidentaux qui consiste à considérer l’absence de trait ethnique comme un signe d’occidentalisation des personnages. Dès lors faudrait-il expliquer à quelle appartenance ethnique les cheveux verts de Roronoa Zoro dans One Piece renvoient ? Les yeux ronds d’Astro Boy, les cheveux blonds de Naruto… ne sont pas le signe d’un caractère occidental des personnages mais au contraire d’une volonté d’aller au-delà des ethnies et identités. C’est pour cela que l’adaptation en film de manga et animes est souvent problématique puisqu’elle renvoie à la question de l’ethnicité et de l’identité des acteurs, question dont l’œuvre initiale cherche à s’émanciper.

Pour aller plus loin :

Napier, S.J. (2001) Anime from Akira to Princess Mononoke, experiencing Contemporary Japanese Animation « Anime and Local/Global Identity » Palgrave

Plus d’animes et de Japon?

Gintama, ou comment réussir à transformer une œuvre au fil de sa publication! Gintama, a transformation throughout the years!

Recommendations animés pour les vacances! Our fav animes for your holidays!

Top des cinq animés depuis Juillet! Our 5 must-see Summer animes!

Revue animé- Mirai Nikki, anime review

Revue ciné-あん-Les délices de Tokyo – Sweet bean, film review

Revue manga – X1999, manga review

Revue ciné -クリーピー偽りの隣人- Creepy, film review

安倍 昭恵 – Abe Akie, qui es-tu ? Abe Akie, who are you?

Revue manga XxxHolic- manga review

L’art de l’animation I : détruire le quatrième mur (« The End of Evangelion »)

Fleurs et Nature à Tokyo- Enjoying Tokyo’s gardens

食堂かたつむり- Le restaurant de l’amour retrouvé- revue littéraire

Où fêter le hanami à Tokyo ? Our fav places to enjoy hanami in Tokyo

Des kimono au Musée Guimet

大神 Okami, revue jeu vidéo! Video game review, Okami!

La rencontre entre l’ukiyo-e et le rakugo : et si les personnages des estampes japonaises prenaient vie?

Kishibe no tabi- Vers l’autre rive

Our little Sister-Umimachi diary

Yearning 乱れる Une femme dans la tourmente

Perfect Blue, ou l’animation japonaise à son summum

Ghost in the Shell, ou l’âme de l’animation japonaise

La traversée du temps

Kubo, le maître des origami- Kubo, master of the origami

Utada Hikaru, divine diva

Kubo, le maître des origami- Kubo, master of the origamiCinq centimètres par seconde, toute la beauté du Japon en 62 minutes

Des animés à dévorer sans modération !

Your Name, Ton nom, 君の名は


English version

As soon as Scarlett Johansson was casted for Motoko Kusanagi, Section 9’s Major, chose American actress Scarlett Johansson there were talks  of « whitewashing », aka choosing a Caucasian actor/actress to play a part over someone else. This  is not the first occurence of  « whitewashing » that has been ever heard of : for example Ramses II was played by Joel Edgerton (Australia) in Exodus: Gods and Kings and John Wayne played Genghis Khan a few decades ago.

These controversies regarding and its relation to globalization are not a new topic under the sun. In 1933,  Tanizaki Jun’ichirô’s In Praise of Shadows showed concerns about the Western influence on Japanese culture and the moviemaker tried to define a Japanese specificity based on aesthetics of the shadow to protect Japan.

Nowadays Japanese culture and especially its « pop culture » is growing popular outside its borders and some are torn between a desire to make manga part of a global culture and a contrary ambition to use the same tool (manga, pop culture) to reinforce Japanese identity.

Animes and manga too are indebted to other cultures as sources of inspiration: Tezuka Osamu (Astro Boy…) was a Walter Disney’s fan and always talked about this influence on his work. Western culture’s references abound in Japanese manga and animes: the manga Bleach is named about Nirvana, Cowboy Bebop is inspired by westerns…

However these Asian productions are still specific to their own cultures and many details reflect this. A lot of manga and animes depict student life, schools being places which can have a greater role in Japanese society than in Europe or America as students spend longer hours there since they might belong to clubs and sport circles.

With regards to animes, this Japanese or Western cultural uniqueness doesn’t exist. For some Japanese specialists, this kind of artwork can be defined as « mukokuseki » (無国籍) or « stateless ». Generally there are Sci-Fi or Post-Apo works and one cannot tell whether this is Japan or another country. The drawing style is quite distinct : characters don’t look Japanese, with round ayes and blond hairs and some considers these characters as having Western facial features.

But so doing tends to betray a Western-focused analysis and self-concern which would want to label as Western everything that is not distinctly singled out as Japanese or from another country. Therefore should one try to explain the green hair of One Piece character Roronoa Zoro ? Astro Boy round-shaped eye, Naruto’s blond hair are not Western characteristics but rather signs that one can go beyond countries and identities through art. This may be why making a movie out of a manga can be difficult as only one person will embody this person that everyone can relate to…

Cyprien.

More animes and more about Japan:

Gintama, ou comment réussir à transformer une œuvre au fil de sa publication! Gintama, a transformation throughout the years!

Recommendations animés pour les vacances! Our fav animes for your holidays!

Top des cinq animés depuis Juillet! Our 5 must-see Summer animes!

Revue animé- Mirai Nikki, anime review

Revue ciné-あん-Les délices de Tokyo – Sweet bean, film review

Revue manga – X1999, manga review

Revue ciné -クリーピー偽りの隣人- Creepy, film review

安倍 昭恵 – Abe Akie, qui es-tu ? Abe Akie, who are you?

Revue manga XxxHolic- manga review

L’art de l’animation I : détruire le quatrième mur (« The End of Evangelion »)

Fleurs et Nature à Tokyo- Enjoying Tokyo’s gardens

食堂かたつむり- Le restaurant de l’amour retrouvé- revue littéraire

Où fêter le hanami à Tokyo ? Our fav places to enjoy hanami in Tokyo

Des kimono au Musée Guimet

大神 Okami, revue jeu vidéo! Video game review, Okami!

La rencontre entre l’ukiyo-e et le rakugo : et si les personnages des estampes japonaises prenaient vie?

Kishibe no tabi- Vers l’autre rive

Our little Sister-Umimachi diary

Yearning 乱れる Une femme dans la tourmente

Perfect Blue, ou l’animation japonaise à son summum

Ghost in the Shell, ou l’âme de l’animation japonaise

La traversée du temps

Kubo, le maître des origami- Kubo, master of the origami

Utada Hikaru, divine diva

Kubo, le maître des origami- Kubo, master of the origamiCinq centimètres par seconde, toute la beauté du Japon en 62 minutes

Des animés à dévorer sans modération !

Your Name, Ton nom, 君の名は

8 réflexions sur “Scarlett Johansson joue Motoko Kusanagi, un exemple de Whitewashing ?- Whitewhasing in the new Ghost in the Shell?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s