Nââânde ?! Les Tribulations d’une Japonaise à Paris – The Tribulations of a Japanese in Paris

Image de couverture/ Cover pic from babelio.fr

Par/By Chloé D – English here

Nââânde ?! : « interjection manifestant la stupéfaction et le trouble face à un acte ou un comportement jugé choquant » (introduction du livre Les tribulations d’une japonaise à Paris).

Cette exclamation, c’est la seule chose qui vient à l’esprit d’Eriko Nakamura face à toutes les attitudes incongrues, impolies et totalement impensables au Japon et qui pourtant se produisent chaque jour sous ses yeux en France.

Eriko Nakamura est une vedette de la télévision japonaise, elle a notamment été présentatrice de Fuji tv dans les années 90. Elle a eu une éducation typiquement japonaise mais a grandi dans une famille ayant une certaine ouverture, peut-être en raison de leur profession : les Kurata importent des instruments de musique, et ce depuis la réouverture du Japon au début de l’ère Meiji au XIXe siècle ; elle a ainsi passé plusieurs années de sa vie à l’étranger étant enfant.

Dans les années 2000, Eriko Nakamura a réalisé le rêve de nombreuses japonaises : devenir parisienne. Elle est aujourd’hui mariée à un français, mère de trois enfants et habite à Paris depuis plus de 10 ans.

Pour ses amies comme pour le public japonais, elle vit dans le conte de fée de la vie parisienne, au sein de cette vision idéalisée de Paris qu’ont les Japonais, notamment en raison de l’image véhiculée par les médias : celle de la ville du romantisme, de la mode, de la gastronomie, du luxe. Pour une Japonaise, une histoire d’amour avec un Français ressemblerait à une vie de princesse, avec un idéal du Français gentleman, qui est galant, dit tout le temps « je t’aime »…

En arrivant dans la plus belle ville du monde, Eriko Nakamura se rend compte que la vie à Paris n’est pas une vie de princesse, ce n’est pas « un mélange entre la publicité Chanel n°5 et Amélie Poulain » : c’est une vie normale.

« Personne ne fantasme autant sur Paris qu’un Japonais. Et personne n’est plus choqué par Paris qu’un Japonais », dit-elle. Ce choc entre rêve et réalité peut même donner lieu à ce que l’on appelle le « syndrome de Paris », et qui est une vraie maladie traitée par des cliniques spécialisées. Face à l’impolitesse ou le peu de gêne dont les Français peuvent faire preuve, les Japonais sont déboussolés, tendent même à penser que c’est de leur faute si quelqu’un s’est mal comporté. C’est pourquoi Eriko Nakamura a un peu eu le mal du pays lors de son installation en France. Heureusement, son mari était là pour la rassurer, et lui expliquer que telle ou telle chose qui paraît extrêmement choquante pour une Japonaise fait partie de la vie courante à Paris, que ce soit quelqu’un de mauvaise humeur ou un médecin demandant à son patient de se déshabiller.

Ce livre est l’histoire de ses aventures : des diners en ville aux rendez-vous chez le médecin, en passant par chaque moment de la vie quotidienne, faire les courses, marcher dans la rue, aller aux toilettes…

tribulons.fr

de tribulons.fr

Les tribulations d’une japonaise à Paris est d’abord un livre très drôle, avec des anecdotes croustillantes et décalées : Eriko Nakamura passe au crible toutes nos habitudes, nos manières, notre style de vie, au-delà des clichés et des idées reçues sur un Paris idéalisé ou diabolisé. Ce livre est aussi très intéressant pour découvrir la pensée japonaise, j’ai appris beaucoup de choses concernant le fonctionnement de la société et de la vie quotidienne ou certains codes fondamentaux de politesse.

Eriko Nakamura raconte comment elle est finalement tombée amoureuse d’un Paris désacralisé, et surtout amoureuse de la vie qu’elle y mène avec son mari et la famille qu’ils ont fondée ensemble, ce qui en fait également un livre très touchant.

En résumé, ce livre est passionnant, je l’ai lu en une journée, dans mon lit, dans les transports, au restaurant, je ne pouvais plus le lâcher, il m’a fait éclater de rire, me faisant donc aller plusieurs fois à l’encontre du dress-code du métro parisien. Il fait une centaine de pages, et j’aurais voulu qu’il continue encore.

Pour les curieux, ceux qui veulent se divertir, en savoir plus sur la culture japonaise, ou les deux, pour les Japonais qui ont besoin d’exorciser leur traumatisme parisien, pour les parisiens qui aiment rire des autres parisiens comme s’ils étaient au-dessus de tout ça (typiquement parisien), mais aussi pour les provinciaux qui aiment rire des parisiens alors qu’en fait ils sont un peu pareils dans le fond (typiquement provincial)… ce livre est fait pour vous ! 😉

Pour commander Les Tribulations d’une Japonaise à Paris, c’est par ici !

le-roux-tard.com

Couverture du livre, image du site le-roux-tard.com

Plus sur le Japon !

Revue expo À l’aube du japonisme

Les trains au Japon !

Revue animé – Pourquoi Mirai Nikki est extraordinaire

Revue manga – Tokyo Babylon


English version

 

 

Nââânde ?! : “interjection expressing astonishment and confusion faced with an action or a behaviour judged shocking” (introduction of the book The tribulations of a Japanese in Paris).

This exclamation is the only thing that comes to Eriko Nakamura’s mind faced with all the incongruous and impolite attitudes which are completely unimaginable in Japan and which yet happen everyday right before her eyes in France.

Eriko Nakamura is a star of Japanese television, she has been Fuji tv’s presenter during the 1990s. She had a typically Japanese education but grew in a broad-minded family, maybe due to their profession : the Kurata import music instruments and this as soon as Japan reopened its borders at the beginning of the Meiji era in the nineteenth century ; she for instance spent several years of her childhood abroad.

In the 2000s, Eriko Nakamura fulfilled the dream of many Japanese : becoming Parisian. She is now married to a French, mother of three children and lives in Paris for more than ten years.

For her friends as for the Japanese public, she lives in the Parisian life fairytale, within the idealised vision of Paris that Japanese have, partly due to the image promoted by the media : the city of romanticism, fashion, gastronomy, and luxury. For a lot of Japanese women, a love story with a French would be like a princess life, with the ideal of a French who is a gentleman, courteous and romantic, who always says “Je t’aime”…

Arriving in the world’s most beautiful city, Eriko Nakamura realises that Parisian life is not the one of a princess, it is not “a mix between the advertising Chanel n°5 and Amélie Poulain” : it’s a normal life.

“No one fantasises as much on Paris as a Japanese. And no one is more chocked by Paris than a Japanese”, she says. This shock between dream and reality can even lead to what is called “Paris syndrome”, which is a real transient mental disorder. Faced with the French’s rudeness and inconsideration, Japanese are confused, and even tend to think that it is their mistake if someone misbehaved. That is why Eriko Nakamura has been a little homesick and struggled to get accustomed to France. Happily, her husband was there to comfort her, and to explain her that such and such thing which appears as extremely chocking for a Japanese is just part of everyday life in Paris, like someone being in a bad mood or a doctor asking his patient to undress.

This book is the story of her adventures : from the Parisian diners to the medical appointments, going to the toilets, shopping…

tribulons.fr

From tribulons.fr

The tribulations of a Japanese in Paris is first a very funny book, with pithy anecdotes : Eriko Nakamura goes over all our habits, our manners, our lifestyle with a fine-tooth comb, beyond a Paris idealised or demonised. This book is also interesting to discover Japanese way of thinking, I learned lots of things concerning the functioning of Japanese society, daily life, or concerning some fundamental codes of conduct.

Eriko Nakamura tells how she finally fell in love with a desacralised Paris and above all in love with the life she lives with her husband and the family they built together, what also makes it a very touching book.

In a nutshell, this book is enthralling, I read it in one day, in my bed, in public transport, at the restaurant, I could not leave it, it made me burst into laughter, making me go against the Parisian underground dress code. It is around a hundred pages, and I would have liked it to continue longer.

For curious persons, those who search entertainment, those who want to know more about Japanese culture, or both, for the Japanese who need to exorcise their Parisian trauma, for the Parisians who enjoy laughing at other Parisians, as if they were above everything (typical of Parisians), but also for the provincials who enjoy laughing at Parisians as if they were different (typical of provincials) whereas it kind of amounts the same thing… this book is for you ! 😉

To order this brilliant book, it’s here !

le-roux-tard.com

From le-roux-tard.com

More about Japan !

At the dawn of japonism, exhibition review

Japanese trains !

Anime review – Why Mirai Nikki is amazing

Manga review – Tokyo Babylon

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s