Miss Hokusai

Par/By Chloé – screenshots of the movie
English version here

Vous connaissez sûrement le grand Hokusai, artiste le plus connu du mouvement ukiyo-e, qui a notamment peint La Vague. Miss Hokusai, c’est sa fille : une jeune femme libre, indépendante, et qui s’essaie comme son père à l’art de l’estampe.

Ce film vous plonge au coeur du Japon de la période d’Edo, dans un réalisme empreint de fantastique folklorique. Les légendes que les estampent racontent prennent vie, et l’artiste doit aussi savoir ménager les esprits qu’il peint, entre protection et malédiction.

Miss-Hokusai-01-Ny-allez-pas-cest-de-la-merde

Miss Hokusai vous livre un Japon traditionnel avec ses petites maisons en bois aux portes coulissantes, et ses dragons, cachés derrière les flammes de celles qui s’embrasent par mégarde. Il dépeint également la figure de l’artiste renfrogné, perfectionniste, coupé de tout et surtout des siens, quise consacreexclusivement à ses peintures, vivant presque en ascète.

SarusuberiMissHokusai15.jpg

Au fil de leur pinceau, les artistes encrent le quotidien, les traditions, les paysages. Ils tentent de découvrir, de connaître, de s’approprier ce qu’ils veulent représenter. Tandis que son père tente d’aller au plus prèsdes phénomènes surnaturels, comme cette courtisane dont l’esprit quitte son corps pendant son sommeil, Miss Hokusai observe la neige,les incendies, et cherche à percer le secret de la sensualité des peintures de Keisai Eisenqui pourtant est moins doué qu’elle.

Dessiner le monde, c’est aussi essayer de le comprendre, c’est aussi essayer de s’en imprégner, saisir les éléments qui constituent la beauté d’un paysage, saisir comment le restituer en quelques traits de pinceau.

Capture d_écran 2018-01-22 à 11.45.12

Ce film est bien une invitation à porter un regard différent sur le monde qui nous entoure, en nous présentant des manières de l’appréhender qui changent denotre point de vue. Si certains se content de vivre, d’autres observent la nature, les contes, la vie mondaine… ils cherchent les traits d’un dessin, les mouvements, les regards, les lignes de force.

À l’opposé de l’oeil attentif de l’artiste, la petite sœur de Miss Hokusai porte une attention différente à son environnement. Aveugle, ne pouvant contempler les couleurs ou les perspectives, elle se concentre sur des détails qui nous échappent : reconstituant ses alentours avec les sons, les textures, les odeurs.

miss-hokusai-2015-Keiichi-Hara-032.jpg

Miss Hokusai est un film qui raconte avec poésie et délicatesse les tourments et aspirations de cette femme insaisissable, vous laissant dans l’esprit un certain sentiment presque ineffable, comme si vous aviez été face à la beauté et la gravité de la vie.

Retrouvez notre critique animé tous les jeudi ! Plus d’animation japonaise :


English version

misshokusai_b

You may know the great Hokusai, the most renowned artist of ukiyo-e movement, who noticeably painted the Great Wave. Miss Hokusai is his daughter : an independent woman who, like her father, tries her hand at painting.

This movie immerses you at the heart of Japan during Edo Period, in a realism tinted with folkloric fantasy. The legends told by the engravings come alive, and the artist also has to deal with the spirits he paints, between protection and curse.

Miss-Hokusai-01-Ny-allez-pas-cest-de-la-merde

Mis Hokusai delivers to you a traditional Japan with its little wood houses and its dragons, hidden behind the flames of those who catch fire. It portrays the figure of the sullen and perfectionist artist, cut off from the rest of the world and especially from his family, exclusively devoted to his paintings, almost living as an ascetic.

SarusuberiMissHokusai15.jpg

Following their paintbrush, artists ink everyday life, traditions, landscapes. They try to discover, know and absorb what they want to represent. Her father seeks to go as closely as possible to supernatural phenomenons, such as this courtesan whose spirit escapes her body during her sleep, while Miss Hokusai observes snow, fire, and tries to crack the secret of Keisai Eisen’s sensual paintings, yet he is less skilled than her.

Drawing the world is also trying to understand it, absorb it, grasp the elements that makes the beauty of a landscape, and how to restitute it in a few lines.

Capture d_écran 2018-01-22 à 11.45.12

This movie is an invitation to look at our world differently, by presenting us different ways of apprehending it. If some are satisfied with just living, others observe nature, legends, social life… they look for movements, looks, drawing lines.

At the other end of the artist’s attentive eye, Miss Hokusai’s little sister heeds her environment differently. Blind, unable to admire colors or perspectives, she focuses on details we don’t get : reconstituting her surroundings with sounds, textures, smells.

Miss Hokusai is a movie that tells with finesse and poetry the torments and aspirations of thiselusive woman, letting you a certain ineffable feeling in mind, as if you had been confronted with life’s beauty and gravity.

miss-hokusai-2015-Keiichi-Hara-032.jpg

A new series or animation review published every Thursday on the blog ! More Japanese animation :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s